Alexandra Consultante en Actuariat SeniorAlexandra, Consultante SENIOR en Actuariat

Comment expliques-tu la sous-représentativité des femmes dans les métiers techniques ?

La part des femmes dans nos métiers est encore malheureusement trop faible. Les stéréotypes qui circulent ne font pas toujours la part belle aux femmes dans le domaine professionnel. Il faut donc encourager les jeunes femmes, dès le plus jeune âge, à se diriger vers des métiers scientifiques. Il faut leur donner confiance en elles, leur montrer des exemples leur permettant de se projeter et de saisir les perspectives qui s’offrent à elles.

Quelles sont les forces des femmes au travail ?

Il est nécessaire d’avoir des femmes dans nos métiers. De mon expérience, les femmes sont plus rigoureuses, plus à l’écoute de nos équipes et des clients. Plus qu’un métier technique, l’actuaire consultant doit également savoir gérer ses équipes, respecter les délais et pouvoir discuter de sujets potentiellement sensibles avec ses clients.

Comment te projettes-tu dans le monde professionnel ?

Je me suis dirigée vers le conseil dès ma sortie d’école. Je recherchais, en effet, dans ce métier une progression rapide, la possibilité de travailler avec des experts sur des sujets de pointe et un salaire plus attrayant qu’ailleurs. Une fois les premières années passées, on ne peut que viser des postes à plus haute responsabilité. Devenir associée un jour est dans un coin de ma tête et nul doute que n’importe quelle collaboratrice pourrait y parvenir avec les mêmes chances qu’un autre.

Un certain nombre de jeunes femmes s’éloignent du conseil par crainte de ne plus avoir d’équilibre de vie. Quelle en est ton expérience ?

Nous arrivons toutes en conseil avec cette appréhension. Vais-je pouvoir continuer à exercer des activités extra-professionnelles ? Vais-je pouvoir concilier vie de famille et vie professionnelle ? Toutes ces questions n’ont plus l’objet d’être après quelques temps passés chez Mazars. On peut facilement prendre du temps pour soi. Finir plus tôt si besoin ou faire du télétravail sont très communs dans nos équipes : l’essentiel est de bien s’organiser ! Pour inciter les collaborateurs à trouver un bon équilibre de vie, Mazars a même lancé des vidéos internes, montrant comment les collaborateurs pouvaient facilement concilier vie pro/vie perso. Celles-ci ont eu beaucoup d’impact chez les plus jeunes.

Si tu avais un conseil à donner aux plus jeunes générations ?

A bas les stéréotypes : faites ce dont vous avez envie et croyez en vos rêves !

*******

Découvrez les autres portraits de Mazariennes

En savoir plus sur les métiers de l’Actuariat et de la Finance Quantitative

Postulez à nos offres

Chat Bot
Fermer

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique données personnelles.