Ce site web utilise des cookies.Certains de ces cookies sont nécessaires au fonctionnement de notre site, tandis que d’autres ont vocation à optimiser notre site et à améliorer votre expérience et peuvent être utilisés à des fins marketings.Pour plus d'informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez vous référer à notre  politique cookies.

Rencontre avec les équipes de Mazars pôle Assistance & Conseil Comptables.

[Article LinkFinance] Si on vous dit comptabilité, vous pensez le plus souvent au métier de l’expertise-comptable en cabinet ou aux services comptables en entreprise. Il existe cependant des alternatives notamment dans le conseil qui peuvent s’avérer très stimulantes pour démarrer sa carrière ou continuer à évoluer dans le chiffre. Nous avons rencontré chez Mazars, Sandrine Gosset, Nadège Métairie et Sylvain Ong du pôle Assistance & Conseil Comptables (ACC).

Pouvez-vous nous présenter vos parcours respectifs ?

Sylvain Ong, Junior : Je suis diplômé d’un Master CCA de PSB (Paris School of Business) ainsi que deux certificates en Business Administration et en Project Management à UCR (University of California, Riverside). J’ai travaillé en alternance deux ans au sein de la direction financière de TotalEnergies. J’ai découvert le métier de consultant comptable sur le forum de mon école et cela fait maintenant deux ans que j’ai rejoint Mazars pôle Assistance & Conseil Comptables.

Sandrine Gosset, Manager : J’ai suivi le parcours classique en expertise-comptable en préparant le DCG et le DSCG en alternance. J’ai par la suite travaillé pendant quatre ans au sein du pôle international d’un cabinet d’expertise-comptable. Encouragée par d’anciens collègues qui avaient rejoints Mazars, j’ai intégré l’équipe Assistance & Conseil Comptables en 2018.

Nadège Métairie, Manager : Je suis diplômée d’expertise-comptable. J’ai débuté ma carrière dans un cabinet d’expertise-comptable de taille intermédiaire au sein duquel je suis restée sept ans. Puis, j’ai rejoint Mazars en 2018 et intégré le pôle Assistance & Conseil Comptables en 2022 à la suite d’une mobilité interne.

En quoi consiste le poste de consultant au sein du pôle Assistance & Conseil Comptables chez Mazars ?

S. G. : L’équipe intervient au sein des Directions comptables et financières de Grands groupes et ETI sur des missions très variées. Nous sommes sollicités, par exemple, sur des besoins d’optimisation des processus concourant à la performance des services comptables, ou pour compléter un dispositif comptable dans le cadre des clôtures en normes IFRS/Françaises. Nous accompagnons également nos clients sur des projets de transformations opérationnelles, comme la migration d’ERP ou la mise en place d’une solution de dématérialisation de factures fournisseurs. Les missions peuvent durer de quelques semaines à plusieurs mois, le plus souvent en équipe.

Que représente cette ligne de métier ?

N. M. : Cette ligne de métier est basée à Paris et en région. L’équipe parisienne compte 70 collaborateurs, d’une moyenne d’âge de 30 ans. Elle connait une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années. En parallèle, les bureaux régionaux de Mazars opèrent notamment à Lyon, Lille, Nantes, et Bordeaux.

Comment l’offre Assistance & Conseil Comptables se démarque-t-elle des métiers traditionnels de l’expertise-comptable ?

S.G. : Au sein d’un service d’expertise-comptable traditionnel, le collaborateur gère un portefeuille de clients. Il s’agit de prendre en charge tout ou partie de la fonction administrative et comptable que le client externalise, dans le respect des process du cabinet.
Au sein du pôle ACC, nous sommes en immersion chez nos clients, et intégrons ainsi les équipes de la Direction Administrative et Financière ce qui implique de s’approprier les process du client, son organisation, ses rituels d’équipe, etc. Cette collaboration peut aussi être réalisée en télétravail ou depuis nos bureaux Mazars.

Pourquoi cette spécialité est-elle encore peu connue des étudiants ?

S.G. : Notre spécialité est à la croisée des chemins entre les métiers du Conseils et les métiers de l’expertise-comptable. Les problématiques traitées y sont donc très diverses. Cela rend notre métier certes passionnant, mais parfois peu concret pour un étudiant. Cependant, notre spécialité est de plus en plus reconnue, grâce notamment aux forums et interventions que nous réalisons au sein des universités, des écoles de commerce, et des écoles préparant au DSCG.

Avez-vous des exemples de missions ? Et qui sont vos clients

S.G. : Dans le cadre d’un projet d’harmonisation des processus et des outils du service comptabilité générale d’un grand groupe du secteur de l’énergie, j’anime temporairement une équipe de quatre comptables qui produit les comptes mensuels et annuels en multi normes. Je suis également intervenue chez un grand constructeur automobile, dans le cadre d’une mission “solution d’urgence”, résultant du départ du responsable des inventaires. Cette mission a consisté en la production de la documentation des processus stocks de véhicules par la réalisation d’interviews des différents interlocuteurs : gestionnaires de parcs, DSI, comptables. Au quotidien, j’ai préparé les inventaires physiques et justifié les comptes en vue de leur certification par les commissaires aux comptes. C’est ainsi tout le processus d’inventaire que j’ai sécurisé afin que le client en reprenne le contrôle. Je suis devenue en quelques semaines la référente sur le sujet.

N. M. : Je suis intervenue pendant deux ans chez un client dans le transport ferroviaire sur différentes missions. Notamment, j’ai pu élaborer les comptes mensuels en normes IFRS et produire les comptes annuels.
Aujourd’hui, j’assiste un client du secteur de la distribution qui souhaite sécuriser ses positions comptables en normes IFRS (IAS38) et Françaises sur le sujet de la mise en CAPEX de projets informatiques SaaS.

Comment se déroule une mission ? Les consultants sont-ils dédiés à un secteur d’activité ?

N. M. : Nous intervenons dans tous les secteurs de l’industrie et des services : luxe, énergie, automobile, retail, transport etc. Chaque mission est appréhendée avec une équipe et une démarche de travail « sur-mesure », dans le but de répondre aux besoins spécifiques du client.

Quelles sont les qualités recherchées chez un consultant en expertise-comptable ?

N.M. : Il faut être un vrai couteau suisse ! Pour commencer : être comptable. Presque 40% de nos équipes sont diplômées d’expertise-comptable ou experts-comptables stagiaires. Il faut ensuite savoir s’adapter à n’importe quel contexte car nos clients nous sollicitent rarement quand tout va bien. Sens du relationnel, écoute, esprit d’équipe, engagement sont les principales qualités que nos clients apprécient.

S.G. : Il faut avoir le goût du challenge. Repartir de zéro à chaque nouvelle mission est très stimulant et formateur : nouveau client, nouveau secteur d’activité, nouvelle équipe, nouvelles problématiques techniques. Au sein du pôle ACC, nous partageons régulièrement nos expériences de façon informelle ou dans le cadre de formations (sectorielles, softskills, technique, ...) pour développer l’adaptabilité de nos équipes.

Comment démarrer dans le métier ? Est-ce qu’il faut au préalable une expérience en cabinet d’expertise-comptable ou au sein d’un service comptable ?

N.M. : Il n’y a pas de parcours type pour intégrer le pôle ACC. Nous privilégions les candidats disposants d’une expérience solide en comptabilité, et un goût prononcé pour travailler en mode projet. Nous recrutons à tout niveau d’expérience disposant d’un BAC+5 (masters universitaires, écoles de commerce, DSCG).

S. O. : Pour bien démarrer, il faut un solide bagage technique. C’est un prérequis nécessaire pour évoluer au sein de Mazars. La capacité d’adaptation est aussi essentielle puisqu’on est amenés à changer de mission et d’environnement régulièrement. Il est important d’avoir un bon état d’esprit pour assurer une bonne cohésion dans l’équipe.
Pour résumer, je dirais qu’un consultant doit équilibrer « savoir-être » et « savoir-faire ».

Faut-il avoir une forte appétence pour les nouvelles technologies ?

N. M. : Nous sommes amenés à travailler sur les systèmes d’informations du client chez qui nous intervenons. L’appétence outils et la capacité à les « dompter » sont donc des qualités indispensables. Il faut être curieux, avoir envie d’apprendre et surtout être acteur des évolutions de notre métier. Cela passe par la mise en pratique de solutions innovantes permises par les nouveaux outils de traitement et d’automatisation de la donnée.
Pour encourager cela, Mazars a créé son école interne : la Mazars Data School. Elle permet à chaque collaborateur Mazars d'être formé aux outils et aux enjeux de la data quel que soit le métier ou le niveau. De nombreux consultants du pôle ACC sont diplômés de cette école interne. Certains ont même obtenu une certification d’éditeurs incontournables.
À tout moment, nous avons accès aux experts Data Services de Mazars pour finaliser nos projets.

Comment se fait l’évolution de carrière chez Mazars ?

S.O. : On évolue rapidement au sein d’ACC. On est évalués chaque année par nos managers pour valider un passage de grade (junior, senior, manager). Nous avons des feedbacks tout au long de l’année, ce qui nous permet de connaître nos succès et nos axes d’amélioration.  

S.G. : L’évolution au sein du pôle ACC se fait à partir d’un référentiel de compétences, qui est défini selon notre grade, dans le cadre d’une revue de contribution annuelle. Mazars privilégie également le feedback permanent (ascendant, descendant, ou 360°).

N.M. : Chez Mazars, chacun a la possibilité de construire son propre parcours. La mobilité interne existe pour s’épanouir et trouver sa voie. Mazars favorise aussi l'innovation et l'intrapreneuriat. Il est possible de s'investir sur des projets internes, qu'ils concernent l'organisation de la vie du bureau, la transformation de process RH, etc.

Que propose Mazars pour l'accompagnement au DEC (diplôme d’expertise comptable) ?

N. M. : Nous encourageons tous nos collaborateurs à s’engager sur la voie du DEC. Un coach dédié accompagne chaque expert-comptable stagiaire. Son rôle, sur une période de 12 mois, consiste à partager une méthodologie éprouvée, pour réussir les trois épreuves du DEC. Cette formation est intégralement prise en charge par Mazars.

Pour finir, pourquoi intégrer le pôle Assistance & Conseil Comptables et Mazars ?

N.M : Il y a un vrai esprit d'équipe qui se ressent sur nos missions et en dehors. Nous avons par exemple pris l’habitude de fêter chaque fin de mission.
Nous nous retrouvons régulièrement pour échanger sur la vie du service et favoriser l’intégration des nouveaux consultants. Cette année encore, un séminaire résidentiel sur la côte Basque nous a permis de fédérer les équipes.

S.G. : En premier lieu pour la diversité des missions sur lesquelles nous intervenons, chez différents clients, accompagnés d’un management de proximité, bienveillant. En second lieu, le pôle ACC permet de participer à des projets internes Mazars : recrutement de nos futurs juniors, actions écoles, animation de formations et de séminaires d’intégration. Le pôle Assistance & Conseil Comptables Mazars c’est également des moments de partage après nos réunions d’équipe ou lors de séminaires, pour célébrer nos succès et partager la vie du service autour d’un verre.